SAMEDI Montpellier vs. Benfica Lisbonne : 32 – 25

Mi-temps: 15-10. Arbitres : MM. K. et R. Gasmi.

MONTPELLIERSego (6 arrêts) et Portner (4 arrêts) au but. D. Simonet 1/2, K. Villeminot 3/6, Truchanovicius, Descat 7/7 dont 3/3 pen., Grébille 3/4, Tskhovrebadze 1/2, Bos 3/4, Pettersson 1/2, Richardson 4/5, Porte, Lenne 1/2, Afgour 3/3, Soussi 3/4, Duarte 2/6. Entraîneur : Patrice Canayer.

BENFICA LISBONNE: Ristovski (1 arrêt), Espinha (4 arrêts) et Capdeville au but. Carvalho 0/1, Seabra 2/4, Pais 3/5, R. Toft Hansen, K. Nyokas 4/5, Moreira 1/1 pen., Moreno, Pesqueira 1/1, Molina, Martins 0/1, Grilo 3/4, Vidrago 3/6, Djordjic 7/11 dont 2/2 pen., Pereira 1/1. Entraîneur : Carlos Resende.

Montpellier vise la passe de 5

Annoncé, réalisé ! Montpellier va jouer une nouvelle finale dans l’EuroTournoi et tenter face aux Hongrois du Pick Szeged de remporter son 5° trophée dans la capitale alsacienne.

En fait, le match n’a vraiment ressemblé à une lutte indécise que pendant 11 minutes. 10 bonnes grosses minutes pendant lesquelles Petar Djordjic aura enthousiasmé le Rhenus de ses tirs surpuissants, n‘oubliant pas de délivrer quelques jolis caviars à son ailier gauche Fabio Vidrago. Montpellier avait encore du mal à trouver la bonne distance pour réduire le pourcentage du Serbe et Marin Sego ne pouvait pas faire de miracle derrière un contre trop souvent absent. Sauf que l’ajustement défensif est un des dadas de Patrice Canayer et rapidement, les Truchanovicius, Soussi et autre Duarte vont trouver la bonne distance pour gêner un peu l’empêcheur de gagner tranquillement. Enfin aidé, le portier du MHB allait d’un coup, enchaîner les arrêts et permettre à la cavalerie légère héraultaise de faire ce qu’elle aime le plus, jouer sur grand espace. Le coup de bambou va plutôt ressembler à un bon gros coup de massue. Car de ce 5-0 initié par les arrêts de Marin Sego, Benfica ne va jamais se relever. Au contraire, Montpellier va revenir des vestiaires après la pause avec l’intention d’en remettre une bonne couche. Aussi tôt décidé, aussitôt fait et les Lisboètes se retrouvaient à presque 10 buts de leurs adversaires et baissaient pavillon pour le compte. La logique entraperçue depuis le début du tournoi a prévalu. Benfica jouera la place 5-6 face à des Norvégiens d’Elverum qui ont enchanté le Rhenus par leur qualité de jeu collectif tandis que le MHB va devoir encore monter de niveau pour arriver à faire dérailler un Szeged qui a montré toute sa puissance face à Nantes un peu plus tôt dans la journée.