JEUDI Elverum vs. Szeged : 32 – 32

Mi-temps : 17-19. Arbitres : MM. Carmaux et Mursch.

ELVERUM : Fries (10 arrêts) et Imsgard (1 arrêt sur pen.) au but. D. Linderud 1/1, Boysen, Blonz 4/6, Pettersen 3/4, Sandel 6/8, Solstad 3/3, Orsted 0/1, Burud 0/3, Langaas 1/1, Fredriksen 2/4, Henneberg 6/10 dont 2/2 pen., Grondah 2/2, Gudjonsson 4/5. Entraîneur : Michael Apelgren.

SZEGED : Alilovic (5 arrêts, 0/1 au tir) et Mikler (6 arrêts) au but. Maqueda 2/3, Stepancic 3/6, Källman, Bodo 1/2, Sigurmannsson 2/2, Canellas 1/2, Henigman, Radivojevic 9/12 dont 3/4 pen., Blazevic 0/1, Gaber 3/3, Sostaric 3/3, Kasparek 3/5, Bombac 1/1, Rosta 4/6, Zhitnikov 0/1. Entraîneur : Juan Carlos Pastor.

Le champion de Norvège Elverum défiait hier soir le vice-champion de Hongrie, Szeged, pour ouvrir ce 26e EuroTournoi. Avantage sur le papier aux Magyars, mais les Norvégiens ont prouvé que c’est sur le terrain que la décision se fait.
Les joueurs de Michael Apelgren démarrent le mieux le match et par Henneberg et Sandel prennent un premier avantage (1-3, 3e’, puis 6-9 à la 11e’). Szeged grappille toutefois par Rosta puis Radivojevic et c’est Kasparek qui égalise à la 14e’, 10-10.
Alilovic fait deux arrêts consécutifs et l’inévitable Radivojevic (9 buts, tous en 1ere mi-temps) termine la contre-attaque pour donner l’avantage à Szeged pour la première fois (18e’). Si les Hongrois prennent désormais les devants, les Norvégiens ne lâchent pas prise pour autant. Henneberg et Gudjonsson répondent à Gaber et Canellas (17-17, 29e’). Les Magyars rejoignent les vestiaires avec deux buts d’avance, Radivojevic, encore et toujours, profitant des arrêts d’Alilovic.
Quand à la reprise les joueurs de Juan Carlos Pastor prennent trois longueurs d’avance (20-17, 31e’ puis 21-18, 32e’) on peut penser que la différence est faite. Mais encouragés par leur vingtaine de supporters, les Norvégiens restent dans le match. Fries fait les arrêts qu’il faut et Sandel marque quand il n’offre pas des caviars à ses coéquipiers (22-22, 40e’ et 23-22, 41e’).
Les deux équipes se rendent coup pour coup et deux pertes de balles d’Elverum permettent à Sigurmannsson et Sostaric de redonner de l’air aux Hongrois (28-26, 49e’). Fries ne l’entend pas de cette oreille et continue à faire du bon boulot dans son but. Szeged ne parvient pas à « tuer » le match. Elverum égalise à la 57e’ par Fredericks (30-30) et reprend même les devants par Gudjonsson à deux minutes du terme. Stepancic égalise et Canellas répond finalement à Sandel pour établir le score final (32-32), Mikler arrêtant le dernier tir des Norvégiens à 5 secondes de la sonnerie.
Un match nul, bien intéressant pour commencer. À Nantes qui affrontera Elverum ce soir d’en profiter pour prendre une option sur la première place de cette poule.

Eric Seyller